FO ESR est présent dans les Universités, les IUT, les IUFM, les Ecoles d'Ingénieurs, les Grands Établissements, au CNRS, à l'INRAE, à l'IRD, à l'INSERM, dans les CROUS etc...
Il a vocation à syndiquer tous les personnels de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche quels que soient leurs statuts et leurs catégories.
Actualité

Intervention FO ESR lors de la manifestation pour l’abandon de la LPR du 13 octobre

Aujourd'hui nous sommes à nouveau rassemblés à l'appel de nombreuses organisations de personnels et d'étudiants pour exiger l'abandon du projet de loi de programmation de la recherche (LPR).

Ce gouvernement s’obstine à vouloir faire passer cette loi destructrice, qui détruit la liberté de recherche, qui institutionnalise la précarité par la contractualisation généralisée et qui détruit les statuts des personnels.


Protocole d’accord sur les rémunérations et les carrières accompagnant la loi de programmation de la recherche (LPR)

Le 5 octobre le ministère a fait parvenir aux syndicats de l’enseignement et de la recherche (ESR) un projet de protocole d’accord relatif à l’amélioration des rémunérations et des carrières dans le cadre du projet de loi de programmation de la recherche (LPR, ex LPPR).

FO ESR demande l’abandon du projet de protocole d’accord comme il demande l’abandon de la LPR à laquelle ce projet est lié.


Protocole d’accord sur les rémunérations et les carrières :
BIATSS : Travailler plus pour gagner moins !

En novembre 2019 la ministre F. Vidal confirmait son intention d’augmenter significativement le temps de travail des BIATSS contre des mesures de revalorisation « en lien avec les chantiers d'ensemble de la LPPR ».

L’augmentation du temps de travail (inscrite dans la loi de transformation de la fonction publique) commence à se mettre en place dans certains établissements. Les personnels de l’Université de Paris viennent de se voir imposer une augmentation de leur temps de travail de 2h30 par semaine.