Soutien aux personnels du GANIL en grève !

Le GANIL est le Grand Accélérateur National d’ions lourds, un des très grands équipements scientifiques et grandes infrastructures (TGIR), situé à Caen. Il est piloté par le CNRS et le CEA.

Depuis des années, le nombre de personnels techniques a fortement baissé, alors qu’a été mis en exploitation en 2019 l’installation SPIRAL2, doté d’un accélérateur linéaire qui fournit les faisceaux les plus intenses au monde, tout en continuant d’exploiter les équipements existants.


Rassemblement le 6 juillet 2021 devant le ministère
Intervention FO ESR

Nous sommes rassemblés aujourd’hui 6 juillet devant le ministère.
Par notre présence, nous voulons signifier que nous n’acceptons pas la destruction de l’université et de la recherche publique, nous n’acceptons pas la destruction de nos statuts.

Après la promulgation de la loi de programmation de la recherche en décembre, le gouvernement utilise le contexte de la pandémie pour faire passer à marche forcée tous les textes d’application de cette loi, qui détruisent nos statuts et nos missions.


CNESER du 6 juillet 2021

Déclaration préalable FO ESR

FO ESR dénonce tout d’abord le fait que ce CNESER se tienne en « distanciel ». C’est révélateur de la méthode de ce gouvernement, qui persiste, quelle que soit la conjoncture, à vouloir mettre à distance les organisations syndicales des personnels, dont FO ESR, susceptibles de s’opposer aux projets ministériels.
C’est révélateur aussi du fait que les séquelles de la gestion par le gouvernement de la crise Covid sont non seulement très loin d’être effacées mais même que le gouvernement, et au tout premier chef le MESRI, entend enraciner les plus nuisibles surgeons de cette gestion.


« Repyramidage ITRF » ?
Requalification possible pour tous les BIATSS !

Le Ministère a annoncé un repyramidage des ITRF qui devrait permettre de requalifier sur 5 ans 100 postes en IGR, 600 en IGE, 1450 en ASI et 2500 en technicien, en plus des contingents habituels de promotions. À mettre en rapport avec les 47 000 ITRF titulaires environ.
Depuis plusieurs années FO demande avec insistance au ministère un plan de requalification qui reconnaisse la montée en compétence de tous les collègues dans l’ensemble des filières BIATSS.
Mais le « repyramidage » annoncé ne répond pas à cette demande : non seulement il est d’un volume insuffisant mais il ne concerne pas les corps de personnels des bibliothèques ni de l’AENES.


Le ministère veut passer en force pour disloquer statuts, rémunérations et missions. Nous ne laisserons pas passer !

Dans le sillage de la LPR, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation accumule depuis quelques mois les textes pour mettre en cause l’ensemble des statuts et de missions des personnels.